Contactez nous ...

Envoyer

Posts Categorized : Gecac-Tremplin

20160926_152752ok
Un premier atelier instructif

20160926_170647ok Gecac-Tremplin, dans sa volonté de participer à l’amélioration du bien être au travail, a lancé un premier atelier pour ses salariés remplaçants en établissements et services sociaux et médico-sociaux. Cet atelier animé par la nutritionniste Brigitte Bonnefoy, contactée par notre partenaire EOVI MCD, s’adressait aux salariés qui travaillent en horaires de nuit et peuvent être, par conséquent, sujets à des troubles alimentaires et du sommeil.

 

Treize personnes ont répondu présentes et se sont intéressées au propos de l’intervenante qui se découpait en quatre axes principaux comme autant de conseils de vie à mettre en pratique dès à présent :

  • Sommeil
  • Exposition au soleil
  • Activité physique
  • Alimentation

Il faut aussi et surtout faire preuve de bon sens et être à l’écoute de soi.

Certaines préconisations ont vite cassé les idées reçues et les certitudes.

Il faut savoir faire la différence entre la faim et la soif car la plupart des gens confondent les deux. Il faut manger lorsque l’on a faim, peu importe le rythme. L’activité physique ne veut pas forcément dire se dépenser à outrance, mais simplement faire l’effort de se promener et de s’exposer au soleil (important pour l’apport en sérotonine qui se transforme en mélatonine et facilite ainsi l’endormissement et la qualité du sommeil). Choisir de manger des aliments de qualité. Seule l’eau permet une bonne hydratation du corps. Mieux vaut limiter voire supprimer les jus de fruits même bio et bien sûr les sodas, sirops… ces produits sont des produits plaisir n’ont aucun effet sur l’hydratation. Enfin, il faut savoir que les féculents ne font pas grossir.
Les participants n’ont pas été avares de questions et se sont interrogés, notamment sur les habitudes : « faut-il manger à heures fixes ? », demande quelqu’un dans la salle. « Non, répond Brigitte Bonnefoy. Chacun son rythme. Si vous n’avez pas faim le matin ne vous forcez pas, c’est que votre corps n’en a pas besoin. Mangez quand la faim est réellement là. » « Faut-il manger quelque chose de sucré lorsque l’on a un coup de fatigue ? » Réponse : « Pas forcément, le coup de fatigue peut-être dû à une légère déshydratation. Il faut commencer par boire et voir si le corps réagit mieux. Sinon, effectivement, manger quelque chose de préférence, un sucre complexe (lent). »
Enfin ce témoignage : « la nuit je me sens moins vigilant, mon alimentation peut-elle changer quelque chose ? » Réponse de la nutritionniste : « oui, par exemple les protéines augmentent l’éveil et favorisent l’attention (viande, poisson, œufs). Ne pas manger trop de gras, et préférer les sucres complexes aux sucres simples car leurs effets perdurent dans le temps. »
L’atelier ne s’arrête pas là, un suivi téléphonique des salariés est proposé afin de vérifier ce qu’ils ont retenu et voir ce qui peut être encore amélioré. En parallèle, satisfait de cette première expérience instructive, Gecac-Tremplin réfléchit à mettre en place d’autres ateliers dans les mois qui viennent.
A suivre donc.